• La France et la Cour européenne des droits de l’homme – 2020

    Qui ne se souvient pas des merveilleuses journées annuelles organisées par Paul Tavernier à Sceaux et consacrées à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme relative à la France ? Grâce à un partenariat avec l’ILERI, les amis de la Fondation René Cassin proposent de relancer ce rendez-vous qui, par le passé, a fait le bonheur des arrêtistes et des amateurs de la Convention européenne.

  • Justine Guillemot, lauréate du prix Karel Vasak 2020

    Après délibération, le prix de mémoire Karel Vasak a été attribué pour cette année à Justine Guillemot (Angers – Master 2 droit international et européen) pour son mémoire sur « L’utilisation étatique de la tierce intervention devant la Cour européenne des droits de l’homme ».

  • Ouverture de la chaîne YouTube des amis de la Fondation

    Les amis de la Fondation sont heureux d’annoncer l’ouverture de leur chaîne youtube qui permettra à l’avenir de mettre en ligne les colloques, formations et autres événements organisés par l’association et la Fondation elle-même. N’HÉSITEZ PAS À VOUS ABONNER !!!

    https://www.youtube.com/channel/UCqWhqSclhEvTYpTsnur009Q

    La chaîne a été inaugurée le 5 juin 2020 avec le premier épisode de l’Histoire parallèle des libertés.

  • Le concours Karel Vasak fait peau neuve

    Le règlement du concours est modifié. Dès la prochaine édition (ouverture en septembre 2020), le concours sera désormais ouvert aux étudiants en Master I et II. Le mémoire peut également être rédigé dans une langue au choix parmi le français, l’anglais, l‘espagnol et l’italien. Enfin, le sujet devient plus libre puisqu’il n’est plus imposé mais doit seulement s’inscrire dans une thématique générale fixée par les amis de la Fondation.

  • Karel Vasak

    Karel VASAK (2015, rencontre avec Klaus HANSCH, ancien Président du Parlement européen)

    Infatigable combattant des droits humains, ancien secrétaire général de l’Institut international des droits de l’homme, Karel Vasak fut également un éminent universitaire et embrassa parallèlement une carrière de fonctionnaire international, notamment auprès du Conseil de l’Europe et à l’UNESCO où il dirigea la division des droits de l’homme et de la paix. En plus de quarante ans de carrière, il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels celui sur « La Convention européenne des droits de l’homme », publié dès 1964 à la LGDJ avec un avant-propos de René Cassin et une préface de Polys Modinos.

    Il a en outre dirigé d’innombrables cours et séminaires dans les plus prestigieuses universités du monde : Berkeley, Singapour, Nairobi… En France, il est le créateur avec Jean-Marie Bécet, du premier Diplôme d’études supérieures spécialisées consacré aux droits de l’homme.

    Auteur de la célèbre théorie des « trois générations des droits de l’homme », ses recherches sur le développement conceptuel des droits de l’homme et leur application concrète dans le cadre des Nations Unies témoignent de la vitalité de sa contribution à la diffusion et au perfectionnement de ces droits.

    C’est pourquoi l’association des amis de la Fondation René Cassin, soutenue par cette dernière, souhaite lui rendre hommage en créant un prix à destination du public qui lui était le plus cher : les étudiants.

  • La Convention européenne des droits de l’homme, Commentaire des articles 1 à 18

    Luc GONIN et Olivier BIGLER

    Paris, Bern, Stämpfli Editions, Lexisnexis, 2018, 859 pages, préface de Guido Raimondi.

    « Luc Gonin et Olivier Bigler offrent aux lecteurs un riche, précis et précieux commentaire article par article des articles 1er à 18 de la CEDH et particulièrement les droits et les libertés garantis par la CEDH proclamés par les articles 2 à 18″. 

    Joël ANDRIANTSIMBAZOVINA, recension présentée à la Revue générale du Droit, accessible en ligne.

    « Leur commentaire pratique de la Convention européenne des droits de l’homme constitue une mine d’informations absolument exceptionnelle pour ceux qui s’intéressent au travail de la Cour européenne des droits de l’Homme ».

    Guido Raimondi, Préface de l’ouvrage, pp. 5-6.